ACDF

L’association ACDF (loi 1901), a été créée à Sucy-en Brie en 2008 par Sophie Filleur.

 

Cette jeune femme burkinabé voulait venir en soutien à l’Association: La Cour des Femmes (ACF) qu’elle avait fondée en 2002 avec deux amies à Ouagadougou où elles vivaient pour se battre contre la vie difficile des femmes abandonnées, sans ressources, avec des enfants à nourrir. À Sucy, nous nous mobilisons pour permettre aux burkinabés, femmes et leurs enfants, hommes aussi, de retrouver une dignité par le travail et la solidarité.

Notre Philosophie

Nous sommes convaincus que, plutôt que de donner aux gens du poisson, il vaut mieux leur apprendre à pêcher! C’est pourquoi, ACDF exerce une mission de conseiller et de soutien du bureau d’ACF et des membres actifs à « Ouaga » afin qu’ils puissent judicieusement intervenir en matière d’éducation sanitaire et sociale, de soutien scolaire et de formations aux petits métiers. Nous sommes à l’écoute de nos partenaires et avons à cœur d’étudier les moyens en notre pouvoir susceptibles d’amener nos partenaires sur place à la réalisation par eux-mêmes de leur projets.

Nos objectifs

Ceux qui ont l’idée et la capacité de créer des entreprises artisanales ou agricoles, nous voulons les encourager dans la réalisation de leurs projets, en général en donnant le coup de pouce initial (acquisition d’un outil de travail, formation ciblée) sans lequel rien ne peut advenir.

Nous finançons des infrastructures de base qui améliorent considérablement la vie au quotidien des femmes et des enfants comme l’acquisition d’un triporteur pour la corvée d’eau ou l’achat d’un moulin à céréales dans un village, évitant d’aller à la ville en portant grain à l’aller et farine au retour sur de nombreux kilomètres.

Nous travaillons à acquérir à Ouagadougou un terrain où seront regroupées les activités de l’ACF : centre de rassemblement des adhérents, centre de formation aux métiers pour jeunes et adultes déscolarisés, groupe scolaire pour enfants et alphabétisation des adultes, dispensaire et pharmacie solidaire pour amener les gens à se soigner…

Nous travaillons à développer les échanges culturels entre nos deux continents, Afrique et Europe. Pour nous découvrir et nous enrichir les uns des autres.

Nos sources de financements

Avec quelques subventions (municipalité, département), vos adhésions et vos dons représentent une importante ressource. Nous organisons aussi des activités payantes d’initiation aux danses africaines, djembé, sophrologie, bogolan, pour lesquelles l’adhésion à ACDF est obligatoire (assurance comprise). Une fête africaine annuelle met un point d’orgue à notre implication dans la vie sociale de Sucy et draine de nombreuses familles, intéressées par une démarche au plus près des réalités humaines.

Comment nous soutenir ?

  • En adhérant simplement : 20€ de cotisation annuelle
  • En faisant un don
  • En participant aux activités organisées par ACDF (capoeira, djembé, bogolan, sophrologie…)
  • En donnant vos téléphones et ordinateurs portables usagés (mais en état de marche) à ACDF qui les acheminera au Burkina où ils seront remis en état et revendus pour financer des projets ou des formations.